On me demande souvent d’expliquer les avantages économiques que suppose l’exploitation d’un grand centre des congrès pour notre région. Il s’agissait certainement d’un sujet de conversation important au moment de prendre des décisions relativement au réaménagement du Centre des congrès d’Ottawa pour en faire les superbes nouvelles installations qui portent maintenant le nom de Centre Shaw. C’est d’ailleurs avec ravissement que j’affirme que nous rapportons les dividendes que nous avions promis.

Quand je réfléchis aux cinq premières années d’exploitation du Centre Shaw, les statistiques que je vois me procurent une grande satisfaction. Nous avons attiré à Ottawa plus de 180 000 délégués de l’extérieur de la ville pour une moyenne d’environ 36 500 personnes par année. Nos collègues de Tourisme Ottawa nous indiquent qu’en 2015 les participants des congrès ont réservé plus de 450 000 nuitées dans des hôtels de la région, ce qui se traduit par des retombées économiques de 36 millions de dollars.

Les données de l’industrie nous indiquent également que les délégués non résidents (ceux qui viennent de l’extérieur de la ville) passent en moyenne 4,2 nuitées à l’hôtel lorsqu’ils participent à un congrès, ce qui correspond à un investissement de plus de 1 400 dollars pendant leur séjour. Plusieurs d’entre eux choisissent de prolonger leur séjour, avant ou après le congrès, injectant encore plus d’argent dans la ville et la région. Les délégués dépensent de l’argent en transport, en hébergement, dans les commerces de détail, dans les restaurants, ainsi que dans les loisirs et les attractions. Ainsi, les avantages économiques directs des événements qui ont lieu au Centre Shaw touchent de multiples facettes de l’économie d’Ottawa.

L’ensemble des dépenses directes représentent une autre façon d’analyser les retombées économiques du Centre sur la région. Par exemple, au cours de l’exercice financier 2015-2016, le Centre Shaw a accueilli 39 congrès et salons professionnels, dont au moins 25 % des participants ne provenaient pas de la région d’Ottawa-Gatineau. Cela équivaut à plus de 41 500 visiteurs de l’extérieur de la ville qui stimulent l’économie d’Ottawa avec des dépenses directes d’environ 81 millions de dollars, y compris 62 millions de dollars en dépenses liées à la participation aux événements, 14 millions de dollars en dépenses d’exposants et cinq millions de dollars en dépenses de production. Ces dépenses directes ont fourni un apport de quelque 67 millions de dollars au PIB d’Ottawa et ont soutenu quelque 975 emplois, ce qui se traduit par 47 millions de dollars en revenus du travail directs et indirects, dont 31 millions de dollars en revenus découlant de 724 emplois soutenus directement par des événements tenus au Centre Shaw. Lorsque l’on examine la quantité d’argent qu’ont ensuite injecté dans notre économie locale toutes les personnes qui ont travaillé directement ou indirectement grâce aux événements organisés au Centre Shaw, il est évident que les avantages économiques du centre des congrès sont considérables et lourds de conséquences.

La flexibilité de nos installations, un principe au cœur de notre plan conceptuel, constitue l’une des raisons pour lesquelles le Centre Shaw connaît autant de succès lorsqu’il est question d’attirer des gens à Ottawa. Une étude qu’a menée Economics Research Associates sur les retombées économiques des palais des congrès confirme l’importance de la flexibilité. Les espaces individuels des centres doivent pouvoir être configurés en plus petits espaces, servir à des fins diverses et accueillir une variété de clients. Par exemple, en une seule journée, notre vestibule peut servir de lieu d’exposition, de salle à manger et de zone de loisirs. De plus, les installations devraient pouvoir accueillir simultanément plusieurs groupes d’utilisateurs. Nous avons été en mesure de connaître beaucoup de succès dans ce domaine. Les retombées économiques que nous générons sont assurément plus considérables lorsque nous réussissons à accueillir des groupes les uns à la suite des autres, notamment parce que l’établissement consciencieux d’un calendrier, y compris l’étalement de dates de commencement et d’achèvement, peut réduire le temps d’inactivité entre des événements, soit les périodes pendant lesquelles nos installations sont vides. Un débit plus régulier de délégués crée un mouvement plus soutenu des affaires pour les hôtels et les autres entreprises de la région qui travaillent au service des visiteurs.

Au Centre Shaw, nous espérons accueillir pendant de nombreuses années des événements couronnés de succès qui auront des répercussions positives sur les économies locale et régionale.