Le Centre Shaw a eu le plaisir d’accueillir À voix égales, une organisation qui défend et soutient les femmes et les candidats de sexe différent à tous les niveaux de la politique. Leur événement de 2021 a célébré le 100e anniversaire de l’élection des premières femmes à la Chambre des communes. Étant donné la proximité du Centre Shaw avec la Colline du Parlement, il était tout à fait approprié d’accueillir À voix égales dans nos locaux. Nous avons accueilli plus de 700 personnes au centre dans notre salle de bal Canada Hall, le Foyer du Parlement et la salle de bal Trillium.

Leur objectif est d’équiper les femmes pour les préparer au paysage politique en leur offrant des opportunités de réseautage, de renforcement des compétences et de mentorat. Tout en militant également en faveur d’une plus grande représentation et du maintien des femmes en politique.

La journée a été remplie de conversations sincères qui ont rendu hommage aux femmes députées au cours des 100 dernières années. Le 6 décembre 1921, Agnes Macphail a été élue comme la première femme à la Chambre des communes. À voix égales a célébré cette étape le même jour, 100 ans plus tard, avec les nombreuses femmes qui, au cours du siècle dernier, ont fait d’énormes progrès pour combler l’écart entre les sexes et créer un Canada meilleur et plus inclusif. Après l’élection fédérale de 2021, la proportion de femmes députées a été la plus élevée à ce jour. Cependant, elle n’est encore que de 30 %, et les femmes aux identités intersectionnelles, notamment les femmes de couleur, les femmes autochtones, les femmes 2S, les femmes LGBTQ+ et les femmes handicapées, sont toujours sous-représentées. Des progrès ont été accomplis, mais il reste encore beaucoup à faire.

Au cours de l’événement, des femmes qui ont fait des efforts significatifs au Parlement ont rejoint la scène pour parler de leur expérience. La liste des femmes présentes était impressionnante, notamment :

  • La très honorable Kim Campbell, 19ème première ministre du Canada
  • L’honorable Jean Augustine, la première femme afro-américaine élue au Parlement
  • L’honorable Eleni Bakopanos, la première femme députée d’origine grecque
  • Nancy Karetak-Lindell, la première femme inuit élue au Parlement fédéral
  • Ève-Mary Thaï Thi Lac , la première femme députée canado-vietnamienne
  • Rechie Valdez, députée, la première femme philippino-canadienne élue
  • Salma Zahid, députée, la première femme députée à porter le hijab à la Chambre des communes
  • Laurin Liu, la plus jeune femme jamais élue au Parlement à l’âge de 21 ans.

De nombreuses discussions ont porté sur les injustices auxquelles elles ont été confrontées et sur la manière dont elles ont surmonté ces expériences injustes. La salle était remplie d’un public de tous âges, couleurs et ethnies, qui a été encouragé à toujours croire en lui-même et à continuer à se battre pour l’égalité au cours du prochain siècle et au-delà.

“Je pense que c’est fantastique qu’il y ait tant d’intérêt, je suis juste désolé qu’en célébrant le centenaire que nous ne célébrions pas la parité des genres à la Chambre des communes, cela en ferait une occasion encore plus agréable, mais il est important de reconnaître ceux qui ont changé les attentes des gens quant à ceux qui devaient faire le travail de député.

                                                    – La très honorable Kim Campbell, 19ème première ministre du Canada

La table ronde s’est terminée avec l’artiste de Toronto Aqyila, qui a interprété sa célèbre chanson “Vibe for Me”. Qu’elle a d’abord enregistrée sur son ordinateur portable en novembre 2020 et postée sur les médias sociaux. La chanson a été découverte dans le monde entier lorsque Monica, une célèbre artiste R&B de la fin des années 90, et Lizzo, une chanteuse, rappeuse, auteur-compositeur et flûtiste américaine, se sont montrées particulièrement intéressées et ont utilisé la chanson sur leurs propres comptes de médias sociaux. À ce jour, plus de 3,2 millions de vidéos utilisant sa chanson ont été postées sur TikTok. Le succès d’Agyila a conduit à un contrat d’enregistrement avec Sony Music Canada, et vous pouvez trouver sa musique sur Spotify, qui a été écoutée plus de 8 millions de fois.

Entre les sessions de discussions les participants ont pu découvrir le foyer du Parlement qui était rempli de colonnes éclairées qui décrivaient l’histoire des femmes en politique. Avec le Parlement littéralement en arrière-plan, le cadre ne pouvait pas être plus parfait pour continuer à apprendre et à éduquer le public entre deux discussions.

Plus tard dans la soirée, une réception VIP a accueilli de nombreux membres de l’élite politique d’Ottawa, notamment des chefs de parti, l’honorable premier ministre du Canada, Justin Trudeau, Erin O’Toole, Jagmeet Singh et le Dr Amita Kuttner, qui ont tous prononcé plusieurs mots pour l’ouverture du gala.

Le gala de la soirée de plus de 700 invités a eu lieu dans notre salle du Canada de 6 000 pieds carrés. Les participants ont apprécié un repas de trois services tout en écoutant et en apprenant d’une série de conférenciers tels que la très honorable Kim Campbell, 19ème première ministre du Canada, et Chrystia Freeland, vice-première ministre et ministre des Finances.

Les délégués ont quitté la soirée inspirés et prêts à poursuivre les progrès qui ont été réalisés pour combler l’écart entre les sexes et créer un Canada meilleur et plus inclusif. Le Centre Shaw a été honoré de faire partie de cet événement dont on se souviendra et dont on parlera pour les années à venir.